Thursday, October 19, 2006

LETERME: EEN PLEIDOOI VOOR NATIONALE LIJSTEN ? UN PLAIDOYER POUR DES LISTES NATIONALES ?

Yves LETERME, VRT, 12/10/2006
Leterme: Nous sommes un pays fédéral où le gouvernement fédérale fonctionne sans que ses membres aient à se justifier individuellement dans l'autre partie du pays. Nous sommes tous choisis dans une seule des deux parties...
VRT: Est-ce là un plaidoyer pour des listes nationales, Flamands et Wallons mêlés?
Leterme: Non, ce n'est pas nécessaire si nous — membres du gouvernment fédéral et représentants des entité"s fédérées — allons régulièrement défendre nos idées de l'autre côté de la frontière linguistique, et c'est ce que je fais.

Leterme: Wij zijn een federaal land waar een federale regering functioneert zonder zich te moeten verantwoorden, wat individuele politici betreft, in het andere deel van het land. We zijn allemaal verkozen in deze of gene ...
VRT: Is dat een pleidooi voor nationale lijsten, Vlaamse en Waalse gemengd?
Leterme: Nee, dat hoeft niet als wij - zowel de federale regeringsleden als mensen die hun deelstaat vertegenwoordigen - op regelmatige basis ook hun ideeën gaan verdedigen aan de overkant van de taalgrens en dat is hetgene ik doe.

Wednesday, September 20, 2006

GEEN FEDERALE KIESKRING ZONDER VOLDOENDE TWEETALIGHEID ? / PAS DE CIRCONSCRIPTION FEDERALE SANS BILINGUISME SUFFISANT ?

Volgens EU gegevens kent 52.2 % van de Nederlandstalige Belgen goed of zeer goed Frans, en 21.5 % van de Franstaligen goed of zeer goed Nederlands.
In zekere zin is dat geweldig: er is geen enkel andere lidstaat van de EU waar Frans door meer dan 12.5% van de bevolking als tweede taal gekend is en ook geen enkele waar meer dan 1% het Nederlands als tweede taal kent.
Maar anderzijds is het misschien ook te weinig. Geen 40% van de Belgische bevolking kan als tweetalig (NL/FR) beschouwd worden, waarvan ongeveer 7% in Brussel, 13% in Wallonië en 80% in Vlaanderen.
Moet het aantal tweetaligen toenemen of meer in evenwicht zijn om een federale kieskring op zinvolle wijze te laten functioneren?

Selon des données de l'Union européenne, 52.2 % des Belges néerlandophones connaissent bien ou très bien le français, tandis que 21.5 % des Belges francophones connaissent bien ou très bien le néerlandais.
En un sens, c'est énorme: il n'y a aucun autre pays-membre de l'UE où la connaissance du français comme seconde langue dépasse 12.5%, et aucun où la connaissance du néerlandais comme seconde langue dépasse 1%.
Mais en un autre sens, c'est peut-être insuffisant. Les bilingues (FR/NL) font moins de 40% de la population. Sur 100 de ces bilingues, 7 habitent à Bruxelles, 13 en Wallonie et 80 en Flandre.
Pour que l'idée d'une circonscription nationale ait un sens, est-il nécessaire que le pourcentage de bilingues augmente, ou que leur répartition soit plus équilibrée ?

YVES LETERME: UN BON EXEMPLE? EEN GOED VOORBEELD?

Originally posted on Friday, August 18. 2006

De verklaringen van de Vlaamse minister-president Yves Leterme in de Franse krant Libération (17/08/06) en de reacties daarop van de Franstalige partijen illustreren hoezeer de Vlaamse politici moeite hebben met de Franstalige gevoeligheden met betrekking tot taalgebruik en talenkennis, en omgekeerd.
Indien de politici zich tot kiezers van de beide taalgemeenschappen zouden richten, zouden zij misschien die gevoeligheden veel beter kunnen inschatten en begrijpen, en zouden zij geen verklaringen afleggen die door de andere taalgroep als beledigend worden ervaren. Zou een federale kieskring dit soort dovemansgesprekken niet kunnen vermijden?

Les déclarations du Ministre-président flamand Yves Leterme au quotidien français Libération (17/8/06) et les réactions qu'elles suscitent du côté francophone illustrent combien les politiques flamands ont du mal saisir les sensibilités francophones en matière de connaissance et d'emploi des langues, et inversément.
Si les politiques devaient s'adresser aux électeurs de part et d'autre de la frontière linguistique, ne seraient-ils pas amenés à mieux évaluer et comprendre ces sensibilités, et à éviter de s'exprimer d'une manière perçue comme injurieuse par l'autre communauté? La création d'une circonscription fédérale à l'échelle du pays ne permettrait-elle pas d'éviter pareils dialogues de sourds?

View pre-September comments to this post

GEEN "BELGICISME" MAAR EEN FEDERALISME DAT WERKT / PAS DE "BELGICISME" MAIS UN FEDERALISME QUI MARCHE

Originally posted on Saturday, July 1. 2006

De Paviagroep is van mening dat de invoering van een federale kieskring voor de verkiezing van een deel van het federale parlement een belangrijke stap in de goede richting zou zijn, welke ook de gewenste toekomst van België is. Ook diegenen die de deelstaten meer autonomie willen geven hebben er belang bij. Federale en regionale verkiezingen zouden dan immers duidelijker van elkaar verschillen en een eigen specifieke inzet en betekenis krijgen. Wat denkt u?

Le groupe Pavia pense que la création d'une circonscription nationale pour une partie du Parlement fédéral serait un pas dans la bonne direction, quel que soit l'avenir souhaité à la Belgique. Même ceux qui souhaiteraient accorder plus d'autonomie aux entités fédérées y ont intérêt. Les élections fédérales et régionales auraient alors chacune un enjeu et une signification spécifiques. Qu'en pensez-vous?

View pre-September comments to this post

IN DE KAMER OF IN DE SENAAT ? A LA CHAMBRE OU AU SENAT ?

Originally posted on Thursday, June 22. 2006

Hartelijk dank aan al diegenen die met hun commentaren reeds een bijdrage leverden tot het debat. De Paviagroep zal niet systematisch op elk ervan antwoorden. Maar deze commentaren zijn voor ons erg nuttig, onder meer voor de 'Frequently asked Questions' die we later op de site zullen zetten.
Voorlopig zullen we regelmatig een nieuwe 'post' op de site plaatsen, geïnspireerd door het aan de gang zijnde debat. Ziehier de eerste:

Sommigen (Eyskens, Yammine, Blondel) menen dat de nationale kieskring best voor de Senaat gecreëerd wordt, o.m. omdat de werking ervan vandaag erg problematisch is. Anderen (O, Biérin, Dunham) zijn eerder van mening dat de nationale kieskring voor de verkiezing van de Kamer moet gebruikt worden, omdat daar de echte macht ligt. Wat denkt u?

Vif merci à tous ceux et celles qui ont déjà utilement contribué au débat par leurs commentaires. Le groupe Pavia n'y répondra pas systématiquement. Mais ces commentaires lui sont extrêment utiles, notamment pour orienter la préparation de "Frequently asked Questions" qui seront placées ultérieurement sur le site.
Dans l'immédiat, nous placerons régulièrement sur le site un nouveau "post" inspiré par le débat en cours auquel tou(te)s sont invité(e)s à réagir. Voici le premier:

Certains (Eyskens, Yammine, Blondel) pensent que la circonscriptions nationale doit être créée au Sénat, dont le fonctionnement actuel est très problématique. D'autres (O, Biérin, Dunham) estiment qu'elle doit l'être à la Chambre, là où se trouve le vrai pouvoir. Qu'en pensez-vous?

View pre-September comments to this post

This page is powered by Blogger. Isn't yours?